Vous êtes propriétaire d’une exploitation d’élevage agricole ? Félicitations ! Toutefois, s’occuper de l’élevage de bovins ou même d’ovins n’est pas une mince affaire. Il s’agit d’une grosse responsabilité, mais avec le matériel adéquat, vous pouvez en venir à bout. Découvrez dans cet article une sélection de matériels pour l’élevage et l’allaitement de vos bêtes d’élevage.

Le seau

Un matériel pour l’élevage et l’allaitement doit être adapté, pratique d’utilisation et vous permettre d’exécuter vos tâches avec une grande facilité. Véritable classique des matériels nécessaires à votre exploitation agricole, le seau est très utilisé, car il est extrêmement pratique. Sur des plateformes comme CNTT, vous pouvez le retrouver dans plusieurs modèles :

  • industriel droit avec anse en acier inoxydable ;
  • à bec avec anse en acier inoxydable ;
  • biberon rectangulaire ;
  • rectangulaire double compartiments ;
  • renforcé avec poignée à molette ;
  • avec couvercle.

Assurez-vous qu’il soit gradué et préférez-le dans des matières de qualité supérieure pour qu’il puisse vous servir sur une longue période. Vous avez également le choix de la couleur et de la matière.

Le seau peut être utilisé pour nourrir vos bêtes, soit directement, soit par l’intermédiaire d’une tétine.

La tétine

La tétine sert à l’alimentation artificielle des bêtes d’élevage. Elle est pratique lorsqu’il faut passer du lait à l’eau dans l’alimentation de ces bêtes. Les animaux continuent à boire assez et la transition se passe facilement, car ils s’y habituent très vite. La tétine s’utilise sur les seaux et biberons destinés aux veaux, aux porcs, etc. Elle est généralement fabriquée en caoutchouc, mais on peut aussi la retrouver en acier inoxydable. La tétine est commercialisée sous plusieurs couleurs et formes. On peut notamment l’avoir sous la forme d’une sucette ou encore d’une pipette.

Lorsqu’elle est munie d’un filtre, la tétine permet de garantir un abreuvement des bêtes d’élevage en toute sécurité. Afin de préserver un niveau optimal d’hygiène, il est indispensable de bien nettoyer la tétine entre 2 utilisations. Sinon les bêtes courent le risque d’être atteintes de maladies qui peuvent s’avérer fatales.

La muselière

Encore appelée anti-téteur, la muselière permet à l’éleveur de garder un contrôle sur la qualité de la production de veau de lait sous la mère. En effet, si le veau n’est pas muni de sa muselière, il peut ingurgiter des aliments autres que le lait de sa mère. Cela agit donc sur la qualité de la viande produite dans de telles conditions et par ricochet sur la rentabilité de l’exploitation agricole. Faire porter une muselière aux bêtes d’élevage est ainsi une pratique rurale ancienne face au constat des divers dégâts sur le terrain.

Néanmoins, son utilisation est soumise à une règlementation européenne pour le bien-être des bêtes d’élevage.

Pour avoir la garantie que votre muselière vous sera utile, choisissez-en une qui soit robuste et n’oubliez pas de prendre la sangle correspondante en complément. Elle ne doit pas être trop rigide afin de ne pas blesser l’animal.

Le bol de traite

Il est indispensable pour le dépistage des mammites cliniques et permet ainsi d’avoir un meilleur contrôle de la qualité du lait produit. Il vous faudra l’agrémenter d’un couvercle et d’une grille qui servira de tamis. Pour l’utiliser, tirez du lait et observez les premiers jets sur le fond du tamis. Vous pouvez également installer des capteurs dans les conduits d’irrigation et dans le sol, ou encore utiliser un collier connecté pour vache afin de moderniser vos moyens de détection de maladies comme la mammite. Ce modèle d’élevage modernisé est déjà mis en pratique par des éleveurs.

La pelle

Elle constitue également un matériel très utilisé dans le secteur agricole. Et à juste titre, car elle permet de faire beaucoup de choses : prendre de la farine ou des grains, alimenter les animaux d’élevage, déneiger, etc. Elle existe en plusieurs formats, matières et tailles. Vous pouvez y adjoindre une brouette basculante, un rabot à fumier ou encore un balai-brosse.

Le peson

Il s’agit ici d’une balance électrique qui permet de mesurer le poids en transformant une force en électricité lorsqu’il est électrique. Lorsqu’il est mécanique, il utilise la résistance d’un ressort qui s’allonge sous l’effet du poids auquel il est soumis. On mesure le poids dans ce cas grâce à l’allongement du ressort sur une réglette graduée et on parle de dynamomètre.

Le peson est par exemple utile pour connaître le poids de la nourriture de vos bêtes. Vous avez ainsi un meilleur contrôle concernant les doses des constituants de leur alimentation quelles que soient leurs quantités. Il tient dans une main et peut être transporté n’importe où. Par contre, ces pesons ont une limite de poids selon les fabricants : 50 kg en moyenne.

Pour pouvoir mesurer le poids de vos bêtes d’élevage, il vous faudra disposer d’un appareil de pesée qui possède au moins une potence, un filet, un treuil de sécurité et des tubes de maintien. En effet, il est important de connaître le poids de vos animaux d’élevage à la naissance et de le suivre durant la durée de leur vie. Grâce au suivi de la courbe de poids, vous avez une vision objective de l’efficacité de votre travail sur votre exploitation agricole.

La tondeuse

Vous devez procéder à une tonte régulière de vos bêtes d’élevage selon un calendrier bien défini. Non pas par coquetterie, mais plutôt par mesure d’hygiène. En hiver, les poils se développent chez les bêtes afin de les protéger du froid. Mais c’est l’effet inverse qui se produit, car ils deviennent de véritables réservoirs d’humidité, amenant les bêtes à prendre froid. Ce phénomène est lié à la transpiration des bêtes et parfois à leur condensation dans des bâtiments sous ventilés.

Ces poils deviennent aussi des nids à microbe. La tonte devient donc primordiale et se fait selon la race de l’animal tout en le maintenant immobilisé.

Cette liste n’est pas exhaustive. Le choix de vos matériels d’allaitement et d’élevage doit se faire selon vos besoins, mais aussi selon le confort qu’ils apportent à vos bêtes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here