Réputé pour être un grand prédateur, le loup est pourtant un animal bien proche de l’homme. On le retrouve dans pratiquement tous les mythes et folklores d’Europe et d’Asie. Ainsi, Remus et Romulus, les légendaires fondateurs de Rome auraient été allaités par une louve. Plus loin, le loup est un personnage très récurrent en littérature. À cet effet, des fables de la Fontaine à la mort du loup d’Alfred de Vigny, que faut-il savoir du loup ?

Le loup, liens avec l’humain

Le loup est certainement l’un des animaux les plus présents dans la culture humaine. Il fait partie avec son cousin le renard des personnages récurrents de la littérature occidentale. Néanmoins, la place du loup est encore plus importante. En effet, dans la mythologie romaine, ce serait une louve qui aurait allaité Rémus et Romulus les légendaires fondateurs de la cité romaine. On retrouve également le loup dans la mythologie scandinave sous les traits de Fenrir.

D’une façon globale, le loup est un animal dont l’image a été associée selon l’époque et les sociétés « à la fécondité, à la protection, à la destruction, à la punition, au soleil et aux divinités héroïques ».

La première rencontre entre l’homme et le loup s’est produite il y a 33 000 ans. L’homme choisit alors de domestiquer ce magnifique animal. Les loups domestiqués par l’homme sont les actuels chiens qu’on retrouve dans de nombreux ménages. Parmi eux, d’autres retourneront bien sûr dans leur habitat naturel. Ce sont ces loups ou chiens qui sont connus sous les noms du dingo australien et du chien chanteur aujourd’hui.

Le loup, fiche d’identité

Le loup, premier animal domestiqué par l’homme, est un mammifère appartenant à la famille des canidés. Cette dernière regroupe outre le loup, le coyote, le chacal, le renard, le dingo, le dhole et le chien domestique. De son nom scientifique canis lupus, le loup est un nom générique cachant de nombreuses sous-espèces. On parle alors :

  • du loup gris commun : ce dernier a pour nom scientifique Canis lupus lupus. Comme son nom l’indique, c’est le loup le plus commun d’Eurasie. Aujourd’hui, avec son aire de répartition complètement réduite, on le retrouve principalement en Asie centrale. Néanmoins, il n’est pas rare d’en croiser en Scandinavie, en Mongolie ou dans les chaines de l’Himalaya. Depuis quelques années, il refait également apparition en France où il est désormais une espèce protégée. Le loup gris commun mesure entre 65 et 80 cm au garrot. Le mâle est un peu plus grand que la femelle et donc pèse plus que cette dernière. Menacé tout le temps, le loup gris vit 6 à 7 ans dans la nature. En captivité, il dépasse régulièrement les 15 ans d’âge ;
  • du loup arctique : ayant pour nom scientifique Canis lupus arcto, il est connu pour peser plus lourd que le loup gris commun. Mais, ce dernier le dépasserait en longueur. Au garrot, sa hauteur varie entre 65 et 80 cm. Très peu en contact avec l’homme, le loup arctique aurait une longévité d’une quinzaine d’années. On le retrouve principalement au nord de l’Amérique du Nord. À cet effet, son aire de répartition s’étend de l’Alaska au Groenland en passant par le Canada ;
  • du loup de Sibérie : connu pour être l’équivalent oriental du loup arctique, il a pour nom scientifique Canis lupus albus. On le retrouve principalement en Sibérie comme son nom l’évoque si bien, mais on le rencontre également en Scandinavie. La taille du loup de Sibérie au garrot varie entre 60 cm et 90 cm ;
  • etc.

Le loup, régime alimentaire

Comme toutes les autres espèces de sa famille, le loup est un mammifère de l’ordre des carnivores. À cet effet, c’est un animal qui chasse essentiellement en meute. Et parmi les différentes espèces de loups, le loup arctique est réputé pour ses excellentes qualités de chasseur. Ainsi, une meute de loups s’attaque à des animaux qui sont pour la plupart des herbivores pour pouvoir assouvir sa faim. Généralement, on retrouve dans la ligne de mire des loups :

  • les cervidés ;
  • les marcassins ;
  • les ânes ;
  • les orignaux ;
  • les reptiles ;
  • les volailles ;
  • les renardeaux ;
  • les saumons (très appréciés des loups qui les consomment à l’approche de l’hiver) ;
  • etc.

Néanmoins, les loups peuvent surprendre par leur appétit des raisins et des champignons… En réalité, c’est un animal qui adapte son repas à son environnement. Ainsi, pourrait-il en cas de disette s’attaquer aux chèvres et aux moutons dès lors que son territoire lui en propose. Le loup se distingue également par son tempérament particulièrement prédateur. En effet, dans un troupeau d’animaux, il peut tuer plus qu’il n’en peut consommer. Cet aspect de son régime alimentaire est alors appelé le « surplus killing » ou l’« over-killing ». Ceci arrive principalement lorsqu’après avoir tué ce dont il a besoin normalement pour son repas, le loup se rend compte que le troupeau ne fuit pas. C’est la raison pour laquelle à chaque incursion des loups dans un enclos, on retrouve plusieurs bêtes tuées.

Le loup, comportement

Le loup est un animal social qui vit et chasse en meute. Chaque meute est constituée de 5 à 11 individus. Mais, quelquefois, on peut rencontrer des meutes dont le nombre d’animaux dépasse la vingtaine. Dans l’un ou l’autre des cas, les loups sont très organisés, et le facteur déterminant de cette organisation est la hiérarchie. Ainsi, dans une meute, il y a toujours un couple dominant. Dans ce couple, on a le mâle appelé le Loup Alpha et la louve appelée la femelle Alpha. Ces derniers prennent toutes les décisions liées à la survie de la meute.

Après le couple alpha dominant suivent dans l’ordre de la hiérarchie les Bêta. Ils sont censés remplacer le couple Alpha en cas de pépins (la mort par exemple). Complètement en arrière et très défavorisés, on retrouve les Oméga. Conformément à leur position, ils sont les derniers à manger en cas de repas. Plus important encore, dans une meute de loups, les seuls amenés à se reproduire sont le couple dominant.

Le loup, habitat

Le loup est un animal qui a pour habitat premier sa tanière. Celle-ci, établie dans un cadre naturel, est l’espace de vie central du couple de loups. Elle est établie près d’un cours d’eau avec des herbes sèches et des poils. C’est dans ce coin de vie que la femelle met bas les louveteaux. Néanmoins, il faut remarquer que la tanière du loup est intégrée à un territoire encore plus vaste. En effet, la terre des loups est un espace bien délimité qui sert de zone de chasse à la meute. Ainsi, le territoire du loup peut se révéler excessivement vaste, parfois plus grand que ses besoins réels. Ceci ne les empêche cependant pas de le défendre contre d’autres meutes. Pour ce faire, plusieurs stratégies de marquage de territoire sont utilisées. Il peut s’agir alors de hurlements, d’attaques directes ou encore de marques odorantes (urines, excréments, etc.)

Le loup, animal menacé et protégé

À l’instar d’autres animaux, le loup est un animal constamment menacé par l’homme. En effet, entre ces deux mammifères subsistent des sentiments contradictoires de haine et d’amour. Ainsi, si le loup a donné à l’homme le chien, aujourd’hui c’est en compagnie de ce dernier que le loup se fait chasser de ses habitats naturels. Il faut remarquer que les besoins de terre pour l’agriculture et l’élevage ont rapproché chaque fois l’homme des territoires des loups. À cet effet, de l’antiquité à notre époque contemporaine en passant par le moyen âge, divers conflits ont opposé les hommes et les loups. L’avantage est au premier qui parviendra à réduire de façon drastique la population mondiale de loups. Ainsi, certains endroits, à l’instar de l’Europe occidentale naguère pourvue en ce canidé, en sont aujourd’hui dépourvus.

Depuis quelques années néanmoins, de nombreux efforts sont en train d’être faits afin de protéger les loups. Il s’agit entre autres de la Convention de Berne du 19 septembre 1979, des Directives européennes du 21 mai 1992 et du 27 octobre 1997 sur la conservation des habitats naturels, de la faune et de la flore sauvages, etc.

La bonne nouvelle est que la population de loups en France a augmenté au début de l’année 2018 de 20 %. Ce qui représente une perspective très encourageante.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here