Encore appelés écureuils terrestres de Richardson, les Spermophiles de Richardson sont des rongeurs de la famille des écureuils. Ces animaux sont des omnivores aux traits particuliers. Aujourd’hui, on les retrouve aussi bien dans les zones rurales que dans les zones urbaines hors de leur habitat naturel. En réalité, ce n’est qu’à partir des années 90 qu’ils sont devenus des animaux de compagnie. Ils gagnent très vite en popularité un peu partout dans le monde, particulièrement au Japon et en Europe. Souvent identifié par sa façon de se tenir debout presque verticalement, ce sciuridé doit son nom au naturaliste écossais Sir John Richardson. Découvrez dans ce guide tout qu’il faut savoir sur cette espèce d’écureuil terrestre.

Présentation du spermophile de Richardson

De son nom scientifique Urocitellus richardsonii, le spermophile n’a rien de pervers comme son nom pourrait laisser croire. L’animal n’a pour ainsi dire aucun rapport avec un quelconque liquide séminal. En effet, son nom vient du grec et signifie « qui aime les graines ». D’où viennent les spermophiles de Richardson et comment sont-ils organisés ?

Origine de l’espèce

Les écureuils terrestres de Richardson sont originaires des prairies d’Amérique du Nord. On les retrouve dans des endroits comme :

  • Le centre et le sud de l’Alberta ;
  • Le sud de la Saskatchewan ;
  • Le Manitoba au Canada ;
  • Le Dakota du Nord ;
  • Le Minnesota aux États-Unis.

Ces rongeurs enjoués et curieux passent beaucoup de temps dans leur galerie souterraine soit pour hiberner ou pour dormir selon la période de l’année. Ils viennent en surface en temps voulu pour se nourrir. Pendant longtemps, ces écureuils terrestres ont été persécutés. En pratique, ils étaient vus comme des ravageurs agricoles puisque les prairies ont été colonisées et les terres détruites à des fins agraires. Il ne reste de nos jours que 20 % de la prairie d’origine où vivaient les spermophiles de Richardson.

Beaucoup d’argent et d’efforts ont été investis pour contrôler leur nombre. Cependant, ils continuent de survivre dans les zones rurales, mais aussi urbaines. Ces animaux jouent un rôle essentiel dans l’écosystème des prairies. Ils sont par exemple les proies de plusieurs prédateurs. De plus, ils créent de minuscules habitats pour des organismes comme les bourdons ou encore les chevêches. Ce sont pour ces raisons que de nombreuses personnes œuvrent de nos jours pour que les spermophiles de Richardson continuent de peupler les prairies.

Organisation des spermophiles de Richardson en milieu naturel

A priori, les écureuils terrestres de Richardson semblent vivre en communauté, dans des groupes matriarcaux soudés. Leur population possède en réalité une organisation axée sur la parenté féminine. Chez ces sciuridés, le lien social fondamental se situe entre la mère et sa progéniture, notamment la descendance féminine. Les juvéniles femelles ont tendance à rester proches de leur mère tout au long de leur vie. Pendant ce temps, les mâles se dispersent à l’extérieur du groupe familial dès qu’ils sont âgés de quelques mois. Si les femelles tolèrent la proximité d’autres femelles, quel que soit le degré de parenté, il faut noter que cette liberté ne s’étend pas au partage du nid dans lequel les portées naissent.

Quel habitat pour l’animal ?

Les écureuils terrestres de Richardson vivent aujourd’hui aussi bien dans leur habitat naturel que dans les zones rurales. Beaucoup de personnes les adoptent comme animal de compagnie. Selon le cas, l’habitat de ces rongeurs n’est pas le même.

Habitat en milieu naturel

Dans les plaines, l’habitat des spermophiles de Richardson est essentiellement constitué d’un terrier. Ils préfèrent les prairies à cause de la visibilité importante qui s’y trouve. Cela permet à l’animal de vite détecter les prédateurs qui approchent. Cependant, en raison des forêts défrichées pour l’agriculture, leur surface de répartition s’est élargie. On les retrouve désormais en dehors des prairies. Parfois, ils sont obligés de s’adapter à l’environnement des banlieues. Ainsi, ils sont vite perçus comme des nuisibles puisqu’ils creusent des tunnels sous les trottoirs et à d’autres endroits. Parmi ces derniers, on peut citer :

  • Les patios des maisons urbaines ;
  • Les cultures pérennes ;
  • Les champs cultivés ;
  • Les pâturages surexploités…

 

Habitat hors milieu naturel

Lorsqu’il est en captivité, il est conseillé d’offrir comme habitat à l’écureuil terrestre de Richardson une grande cage. Concrètement, vous pouvez opter pour une cage ayant pour largeur et pour hauteur 1,5 mètre. Quant à la profondeur, 1 m suffira largement. Il est également indispensable de créer à l’intérieur de la cage un milieu artificiel proche de l’habitat naturel de l’animal. Introduire de la paille ou des copeaux dans la cage aidera le rongeur à se constituer une litière assez douillette. Il faut aussi prévoir des plages en hauteur avec des escaliers pour lui permettre de grimper. On n’oubliera pas d’y mettre un gîte dans lequel il pourra se reposer à l’abri de la lumière.

Il est également possible de prévoir un plat de sable pour permettre à l’animal de se nettoyer le pelage. Notez cependant que c’est dans sa nature de vivre en groupe avec ses congénères. S’il est seul, il peut vite s’ennuyer. En conséquence, vous remarquerez chez l’animal :

  • Des signes de morosité ;
  • Des siestes de plus en plus fréquentes ;
  • Des signes d’automutilation (pour les cas extrêmes).

Dans une telle situation, il est impératif de lui trouver un compagnon dans les plus brefs délais. Par ailleurs, le choix de la cage doit se faire de façon minutieuse. Puisque l’animal est très malin et qu’il peut dissoudre sans effort les barreaux fins, il est plus intelligent de prendre une cage avec des barreaux épais. Vous n’oublierez pas également de fermer la cage avec un cadenas.

Quelques caractéristiques du spermophile de Richardson

Les écureuils terrestres de Richardson viennent de la grande famille des sciuridés. Ils ressemblent cependant aux chiens de prairie et aux marmottes (en miniature). Ainsi, il est parfois difficile de les identifier. Pourtant lorsqu’on regarde de près, on les reconnaît facilement.

Caractéristique physique de l’écureuil terrestre de Richardson

À l’âge adulte, la taille de cet animal varie entre 30 et 40 cm. Quant au poids, il varie selon la période de l’année. Après l’hibernation, les femelles pèsent entre 200 et 275 grammes alors que les mâles pèsent entre 350 et 450 grammes. Cependant, au moment où ils hibernent, leur poids peut avoisiner 750 grammes. En moyenne, les mâles sont légèrement plus lourds et plus gros que les femelles. On peut identifier l’écureuil terrestre de Richardson par sa queue qui est moins longue et moins touffue que celle des autres écureuils terrestres. Ses oreilles sont également très courtes au point où l’on peut les confondre à des trous sur sa tête. Par ailleurs, l’espérance de vie moyenne des mâles est de 3 ans et celle des femelles est de 4 ans. Néanmoins, s’ils sont en captivité, ils peuvent vivre de 5 à 7 ans, voir 10 ans.

Alimentation de l’espèce

Ces rongeurs peuvent manger tout ce qui leur passe sous les dents. Ce sont de véritables omnivores. En pratique, ils sont friands des nourritures comme :

  • Les herbes ;
  • Les graines ;
  • Les insectes ;
  • Les céréales…

Ils mangent même les cadavres d’autres écureuils terrestres. Leur alimentation leur permet de bien accumuler assez de graisse avant l’hibernation. Le cas échéant, ils risquent de ne pas se réveiller au moment opportun et ainsi devenir un régal pour leurs congénères.

Hibernation du spermophile de Richardson

À l’âge adulte, ce sciuridé peut rentrer en hibernation à partir de juillet. Quant aux plus jeunes, ils n’hibernent pas avant septembre. Ce n’est qu’en mars que les mâles reviendront en surface pour établir des territoires avant que les femelles ne les rejoignent deux semaines plus tard.

Reproduction chez l’animal

Tout comme chez les autres espèces, les écureuils terrestres de Richardson ont un mode de reproduction qui leur est propre. Il faut noter que les mâles s’y préparent juste après être sortis de l’hibernation. En pratique, ils restent quelques jours sous terre pour que leurs testicules reprennent leur forme initiale et deviennent spermatogéniques.

Dès que les femelles rejoignent les mâles, ces derniers passent leur temps à surveiller leurs pairs à proximité. Évidemment, tout concurrent potentiel sera chassé. Dans ce processus, les spermophiles de Richardson mâles se livrent une compétition farouche pour accéder aux femelles sexuellement réceptives. En conséquence, ils ressortent de la saison de reproduction avec des blessures aux endroits comme :

  • Le visage ;
  • La hanche ;
  • L’avant-bras ;
  • Le dos ;
  • L’épaule.

Les écureuils terrestres de Richardson mâles essaient d’évaluer l’état de la femelle en reniflant sa région génitale avant la copulation. Ils évitent ou ignorent automatiquement les femelles gravides. Néanmoins, près de 50 % des écureuils terrestres de Richardson femelles s’accouplent avec plusieurs mâles. Les portées ont donc une paternité multiple.

Prix du spermophile de Richardson

Souhaitez-vous vous offrir un écureuil terrestre de Richardson ? À l’instar de nombreux animaux exotiques, les écureuils terrestres de Richardson n’ont pas un prix fixe. En réalité, leur prix évolue en fonction de plusieurs paramètres. Déjà, on constate qu’au fil des années, il y a une tendance d’inflation du prix de ces rongeurs. Le sexe et l’âge de l’animal influencent aussi son prix. En pratique, vous pouvez prévoir un budget entre 50 et 250 euros. Cependant, il est plus avisé de s’offrir un couple de spermophiles de Richardson afin d’éviter que l’animal se sente seul à l’avenir. Faites toutefois attention aux arnaques qu’on retrouve souvent dans les petites annonces.

Le spermophile de Richardson est un animal étonnant qui pourra vous combler si vous recherchez un compagnon à poil insolite. Il est assez gourmand et sa bouille est attendrissante. Choisissez un endroit bien aménagé pour l’accueillir chez vous.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here