Disposez-vous d’un chien de compagnie ? Avez-vous des difficultés à prendre convenablement soin de son pelage ? Que cela soit dû à un manque de disponibilité ou de savoir-faire, retrouvez dans cet article tout ce qu’il faut savoir sur le toilettage de chien et sur l’intérêt de s’adresser à un toiletteur canin.

Pourquoi le toilettage du chien est-il important ?

Le toilettage de chien consiste à donner à l’animal un ensemble de soins de propreté et d’entretien. Il se déroule en de principales étapes que sont : le brossage, le bain, le séchage, la tonte, la coupe, la mise au propre des griffes et la cure des oreilles. Le toilettage de chien est un facteur important pour sa santé et pour sa beauté. Mais, il faut savoir que le fait de toiletter son animal de compagnie relève beaucoup plus d’un ordre esthétique que d’un ordre vital. En effet, le pelage naturel de l’animal détient des propriétés qui lui sont bénéfiques. Les poils des chiens sont des isolants qui servent entre autres à les rafraîchir ou à les protéger du froid. Les poils servent aussi de barrière de protection contre les rayons ultra-violets. Le toilettage du chien a ainsi une grande utilité, surtout lorsqu’il s’agit de chiens à longs pelages.

Au cours du toilettage, plusieurs impuretés sont retirées du pelage de l’animal telles que du sable, de la poussière et des parasites tels que les tiques. L’opération améliore ainsi l’aise et la santé de l’animal. Aussi, les poils longs favorisent l’apparition de parasites lorsqu’ils sont mouillés. Il convient donc pour les chiens qui aiment traîner souvent en milieu humide d’avoir des poils toujours propres et tondus pour être à l’abri des différentes infections communes dont peut souffrir un chien. Un toilettage régulier empêche les nœuds de se former dans le pelage de l’animal.

Et lorsqu’il arrive que les poils de l’animal soient remplis de nœuds, et que le brossage ne puisse rien régler, pour pouvoir débarrasser l’animal de ses nœuds, le tondre reste la solution idéale. Aussi, certaines races de chiens sont d’un somptueux pelage blanc, ce qui évidemment nécessite beaucoup d’efforts de propreté et d’entretien. On peut citer entre autres les caniches et les bichons. Ainsi, l’animal toiletté se porte nettement mieux et devient nettement plus beau.

Toiletter son chien depuis sa jeunesse et à une bonne fréquence est recommandé, afin de lui en donner l’habitude. Les chiens qui grandissent avant de connaître leur première cure de toilettage sont difficiles à maîtriser. Il existe une différence entre tondre les poils les plus courts de son chien et épiler ses poils les plus longs. Le plus recommandé lors du toilettage, c’est bien la tonte. Même s’il arrivera pour des raisons esthétiques de couper les poils les plus longs du pelage de l’animal !

Qu’est-ce qu’un toiletteur canin ?

Le toiletteur canin est un professionnel qui pratique des soins esthétiques aux animaux canins, principalement les chiens et les chats. Son principal but est de rendre l’animal plus esthétique et d’ôter de ses poils tout parasite qui pourrait lui nuire. En résumé, il est responsable d’appliquer des soins d’hygiène et de beauté aux canins en essayant de ne pas leur faire mal. Le toiletteur canin est en quelque sorte l’esthéticien du canin. Outre la réalisation du toilettage du chien, il est autorisé à vendre des accessoires de beauté pour animal et du matériel pour animaux de compagnie.

Choisir des toiletteurs canins  dotés de certifications

Pour exercer le métier de toiletteur canin, il faut détenir le diplôme de toiletteur canin ou une certification. Il existe en France deux cheminements différents pour devenir toiletteur canin.

  • Premièrement, on peut suivre une formation ou un stage professionnel organisé(e) par l’assemblée permanente des chambres de métiers et de l’artisanat. À la fin de la formation ou du stage, il faut passer un examen dont les résultats dépendent des contrôles continus au cours des stages, mais aussi des notes obtenues en examen final. À la réussite de cette épreuve, le postulant détient une certification toiletteur canin et félin.
  • Deuxièmement, il existe un diplôme donnant le titre de toiletteur canin. Il s’agit du brevet national de toiletteur canin. Ce diplôme homologué par l’Etat français est un certificat de niveau cinq qui s’obtient après un apprentissage de deux ans accessible à des personnes dont l’âge est compris entre 16 et 25ans et qui ont un niveau de la classe de troisième. Une partie de la formation se déroule de façon théorique et l’autre partie de façon pratique. Les huit centres français disposant d’autorisation pour fournir ce genre de certification sont contrôlés par l’union nationale des centres de formation en toilettage.

Quelle est la différence entre un toiletteur canin et un vétérinaire ?

Un médecin vétérinaire, communément appelé vétérinaire, est le médecin spécialiste des cas des animaux (traitements et chirurgies). Il a le diplôme de docteur en médecine. Il a des aptitudes pour prodiguer des soins aux animaux, pour faire des recommandations aux propriétaires des animaux, pour faire des prescriptions médicales, pour suivre l’état de santé de l’animal, pour demander des examens, pour suivre les régimes alimentaires, pour suivre des fermes ou des troupeaux ou même pour opérer les animaux. On en conclut qu’un toiletteur canin ne saurait exercer en tant que vétérinaire ni prodiguer des conseils qui relèvent d’ordre médical. Par contre, il devrait toujours travailler avec un vétérinaire vers qui il pourrait orienter certains animaux dont le cas ne relève plus de ses compétences ou près de qui il pourrait prendre des conseils et même des produits.

Quand et pourquoi s’adresser à un toiletteur canin ?

Les chiens demandent si peu, mais méritent tellement. 

Le toiletteur canin est un professionnel absolument recommandable pour l’entretien de tous types de chiens, mais principalement pour des races spécifiques de chiens ou pour les chiens de concours. Le toiletteur est apte à pratiquer de façon professionnelle le brossage, le bain, la tonte, la coupe ou même l’épilation en fonction de la race de l’animal et de la saison que ce dernier s’apprête à affronter. Généralement, le brossage et le bain ne sont pas des problèmes pour les propriétaires des animaux de compagnie. Le toiletteur reçoit des clients qui cherchent la plupart du temps à faire tondre leur animal. On devrait consulter un toiletteur canin pour tout besoin d’entretien physique et esthétique du canin. Il procède à un toilettage canin lorsque le propriétaire n’est pas disponible ou manque de compétence.

Comment le toiletteur canin travaille-t-il ?

Le toiletteur canin reçoit les chiens accompagnés de leurs maîtres dans son cabinet de travail. Le cabinet est doté d’équipements nécessaires devant servir aux soins de l’animal.

  • En premier lieu, il devra s’assurer que l’animal est propre. Il est très important que le canin soit propre avant toute tentative de tonte. La poussière et le sable enfouis sous ses poils risqueraient d’endommager les lames de la tondeuse et les rendraient beaucoup trop vite moins efficaces. Si l’animal n’est pas propre, là commence la première tâche du toiletteur : il devra le nettoyer. Les indispensables à cette étape sont : une douche adaptée, du shampoing ou du nettoyant pour chien qui saura conserver le sébum et agir si possible contre des démangeaisons, des démêlants, de l’antiparasite et de l’eau.
  • En deuxième lieu, il procédera au séchage et au brossage de l’animal lavé. Après que l’animal se soit secoué énergiquement à la sortie de son bain, le séchage professionnel commence d’abord par une serviette que le professionnel dépose sur le corps de l’animal afin d’aspirer ou d’absorber une bonne partie de l’eau que les poils retiennent encore. C’est ensuite l’étape de se servir d’un séchoir avant que l’animal ne prenne froid. Après le séchage, il pourra passer à la phase de brossage. Le professionnel pourra s’aider des brosses adaptées aux poils de l’animal et le peigner à rebrousse-poil.
  • Troisièmement, le professionnel devra installer l’animal sur une table adaptée à l’opération de tonte. Il devra s’assurer de disposer le chien ou le chat à la bonne hauteur et dans une position commode. Quand l’animal est positionné à une hauteur élevée, il est moins motivé à bouger. Contrairement, s’il est posé à une basse altitude ou à même le sol, il pourrait s’enfuir et s’échapper. Ceci donnerait vraiment du fil à retordre au toiletteur. Il peut alors poser des équipements spécifiques dans le but de maintenir le canin sage pendant qu’il procède à son soin. Il arrive qu’il pose des muselières aux chiens (ou chats) afin de les empêcher de le mordre.

Après la mise au propre, le séchage, le brushing et la mise en condition, le toiletteur canin pourrait entreprendre de tondre l’animal. À cette étape, une bonne dose de professionnalisme et d’expérience est requise. La tonte d’un animal ne saurait se faire de n’importe quelle façon. Il existe des procédés fixes et concis qui régissent cette opération. La manière de tondre un animal est essentiellement fonction de sa race.

Enfin, pour tondre l’animal, la première chose qu’il devra prendre en considération à cette étape, c’est le type de coupe qu’il souhaiterait lui faire. Les coupes des animaux de compagnie sont généralement fonction du climat. Après cela, il devra choisir d’utiliser une tondeuse adéquate ou une paire de ciseaux tout simplement. Pour un toilettage canin professionnel, des accessoires de toilettage et de tontes professionnelles sont requis. Même si ces derniers sont plus coûteux au professionnel, ils font forcément un meilleur travail en comparaison avec une tondeuse de bas prix. Leurs lames glissent, quel que soit le type de poils dont l’animal dispose. L’appareil professionnel est plus puissant, plus rapide et émet moins de bruit pour ne pas faire peur à l’animal. L’appareil de bas prix, quant à lui, s’échauffe rapidement et est moins puissant, donc prend plus de temps à tondre. L’animal exaspéré s’impatiente et bouge beaucoup. La tâche devient dans ce cas fastidieuse.

Après ce long processus de tonte, le toiletteur canin pourra couper les griffes de l’animal, les mettre au propre et curer ses oreilles. Que de bienfaits pour le canin !

Bien choisir le professionnel qui s’occupera de votre chien

Le diplôme est un point indispensable, mais pas le seul, lorsqu’on veut exercer ce métier. Entre autres qualités d’un bon toiletteur canin, on peut citer :

  • La résistance : il faut une bonne constitution physique, un bon équilibre et une bonne dose de force pour pouvoir immobiliser des animaux rebelles pendant leurs soins. Il faut noter que le travail de toilettage canin est un processus qui nécessite que le professionnel reste debout. Le toiletteur canin doit être suffisamment solide pour tenir debout toute sa journée de travail, c’est-à-dire toute une journée !
  • L’adresse : les canins qui sont disposés sur la table de soin ne sont pas toujours calmes. Le moindre geste déplacé pourrait entraîner une blessure à l’animal ;
  • L’attention : le professionnel doit pouvoir employer avec prudence les produits contre les parasites des canins. Ces produits sont pour la plupart du temps irritants ;
  • L’habileté : le professionnel doit être apte à offrir des soins esthétiques aux canins, puisque là même se résume l’essentiel de son travail. Mais, cette habileté est accompagnée de bien d’autres aspects. Ainsi, les habiletés d’un bon toiletteur canin se résument en plusieurs points. Celui-ci doit pouvoir cerner correctement le besoin du propriétaire de l’animal. Ainsi, il pourra savoir de quel type de procédé il sera question d’appliquer sur l’animal. Son travail pourra dès lors être efficient. Il peut s’agir d’un besoin de toilettage usuel ou d’un type de traitement particulier. Il doit aussi être apte à vérifier l’état de l’animal. À la moindre remarque, il est à même d’orienter le maître de l’animal vers un vétérinaire ou vers un éducateur d’animaux si toutefois le besoin se fait sentir. Entre autres habiletés, il doit être capable de choisir les produits à appliquer et les méthodes à utiliser suivant chaque cas et suivant chaque particularité au cours du processus de toilettage. Ce professionnel devra être apte à remplir les fiches de suivi des animaux qu’il a en charge et à suggérer des programmes de soins à venir aux propriétaires. Il doit être également apte à entretenir son cabinet de sorte à le garder toujours propre, toujours rangé et toujours sain. Pour ce faire, il doit maîtriser les procédés de rangement de matériels et de marchandises, de classement de dossier, de désinfection, de décontamination du local et des équipements de travail, mais aussi de destruction des déchets provenant de l’exercice de son activité. En outre, s’occuper de sa marchandise, de son stock, faire de la publicité et recommander des articles donnés à des propriétaires fait partie des habiletés de ce professionnel.
  • Le savoir-faire : entre autres aptitudes que doit détenir le nettoyeur canin, il doit savoir comment utiliser son matériel de travail (toilettage, nettoyage). Il doit avoir de bonnes méthodes dans les techniques d’immobilisation des animaux. Des connaissances solides dans l’anatomie des animaux (canins), dans les pathologies développées, dans les règles en matière d’hygiène et de préventions de maladie chez les animaux et aussi dans les procédés pour prévenir les risques sanitaires, dans les techniques d’entretien et de désinfection de ses équipements, dans les méthodes d’accueil, d’approche, de manipulation et d’assurance des animaux sont absolument indispensables. Il doit aussi avoir de bonnes connaissances dans les techniques de stérilisation.

Toiletter un animal requiert ainsi une bonne dose de passion, de connaissances et un grand savoir-faire. Il n’est pas toujours probable pour les propriétaires de chiens de disposer de temps et d’aptitudes professionnelles recommandées pour s’occuper de cette tâche. Pour cela, il convient de faire recours à un spécialiste (le toiletteur canin) pour avoir un animal toujours sain et toujours beau.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here