Les poissons d’eau froide regroupent les espèces qui sont en mesure de vivre dans une température ambiante. Pour une conservation en aquarium de ces poissons, vous n’aurez pas besoin d’utiliser un système de chauffage ou de filtrage. À l’instar des traditionnels poissons rouges, des têtes de lion ou encore des voiles de Chine, les poissons d’eau froide sont les plus en vogue et les plus faciles à garder en aquarium. Ils peuvent vivre aisément dans un quelconque bocal à poisson en plastique ou en verre. Cependant, puisqu’ils sont de gros pollueurs, c’est un must pour vous ou vos enfants de changer par semaine l’eau de l’aquarium. Découvrez ci-dessous la liste complète des poissons d’eau froide pour aquarium.

Le poisson rouge commun

De la famille des cyprinidés, le poisson rouge commun est originaire de la Chine. Il s’agit d’une espèce grégaire et paisible qui fait la joie des enfants. Omnivore, ce poisson existe également sous d’autres couleurs à savoir le jaune, le rouge et noir, l’or ou encore le blanc. Il ne présente pas de dimorphisme apparent. En captivité, il sera à l’aise dans une eau dont la température est entre 5 et 20°C. Avec une taille moyenne allant de 10 à 30 cm, il peut vivre pendant 15 ans. De son nom scientifique Carassius auratus auratus, on retrouve plusieurs variantes du poisson rouge dont voici quelques-unes :

  • Le black moor ;
  • Le bubble eye ;
  • La queue d’éventail ;
  • La comète ;
  • Le shubunkin ;
  • Le télescope…

 

Le bubble eye

Originaire de la Chine, le Bubble Eye est l’une des espèces les plus appréciées en aquariophilie. Caractérisé par de grosses poches pleines de fluide, ce poisson est très fragile et il n’est conseillé qu’aux aquariophiles expérimentés. À l’âge adulte, il mesure en moyenne 20 cm et est très sociable. Encore appelé uranoscope, il a une espérance de vie de 15 ans. Il s’agit d’une variante du poisson rouge qui présente toutes les combinaisons entre le blanc, le rouge et le noir. Il préfère nager dans des eaux dont la température se situe entre 10 et 25°C.

Le poisson rouge shubunkin

Le shubunkin est aussi une variante d’élevage du poisson rouge commun. Sa robe se décline en un mélange de plusieurs couleurs comme le rouge, le jaune, l’orange, le bleu, le blanc et le noir. Ces couleurs qui se présentent sous forme de taches se combinent avec ses écailles métalliques transparentes. Avec une queue longue, il peut mesurer entre 10 et 20 cm et vivre de 15 à 20 ans dans une eau dont la température varie entre 18 et 23°C.

Le poisson rouge comète

La comète est la variété du poisson rouge la plus commune aux États-Unis en raison de ses caractéristiques physiques. Il partage plusieurs ressemblances avec le poisson rouge commun. Cependant, il se distingue par une longue queue fourchue et de longues nageoires. De plus, il est plus petit de taille, mais très rapide. On l’a donc surnommé le « Speedy Gozales » des poissons rouges. Il est très résistant et donc convient aux aquariophiles débutants. Pouvant mesurer jusqu’à 40 cm, il peut vivre entre 20 et 30 ans. On distingue plusieurs formes du poisson rouge comète dont les plus plébiscitées sont :

  • Le poisson comète sarasa ;
  • Le poisson comète rouge ;
  • Le poisson comète argent.

 

Le poisson télescope

Le poisson télescope est une variété de poisson rouge aux yeux protubérants. Le diamètre de ces yeux qui semblent sortir de la tête de l’animal peut atteindre 15 mm. Toutefois, ces gros yeux ne lui sont presque d’aucune utilité. En effet, il dispose d’une faible vue qu’il compense avec une ouïe et un odorat très développés. En aquarium, il faut compter un minimum de 40 L pour chaque poisson avec une température qui varie entre 15 et 24°C. Il s’agit d’un spécimen assez résistant qui se décline sous différentes formes et couleurs :

  • Le télescope noir japonais ;
  • Le black moor ;
  • Le télescope panda…

 

Le poisson tête de lion

D’une espérance de vie moyenne de 15 ans, le poisson tête de lion est aussi une variété de poisson rouge. Il doit son nom à l’excroissance qui orne sa tête. Cette dernière fait en effet penser à la charnière du lion. Il est le précurseur du ranchu et peut mesurer jusqu’à 30 cm. En aquarium, il supporte des températures pouvant baisser jusqu’à 20°C avec un pH de 7 ou 8 pour une dureté de 5 à 9°GH. On distingue plusieurs formes de poisson tête de lion :

  • Le red cap (dispose d’un corps blanc avec un capuchon rouge) ;
  • Le chunshuyui (se présente sous la forme d’une boule) ;
  • Le demekin (partage des ressemblances avec le poisson télescope) ;
  • Le jikin (queue en éventail)…

 

Le poisson d’eau froide danio Pyjama

De son nom scientifique Danio rerio, cette espèce est un poisson d’eau douce de la famille des Cyprinidés. Il tolère des températures basses pouvant attendre les 19°C et mesure en moyenne 5 cm pour une espérance de vie de 2 ans. Originaire de l’Inde méridionale, son biotope naturel est constitué des cours d’eau peu profonds et rapides. Il a subi de nombreuses modifications génétiques pour contrôler la pollution des eaux. C’est un spécimen dont les couleurs peuvent sublimer tous les aquariums.

Le barbu rosé

Le barbu rosé est une espèce de la famille des Cyprinidés dans l’ordre des Cypriniformes. De son nom scientifique Puntius conchonius, ce poisson d’eau froide peut vivre dans des eaux dont la température baisse à 18°C. En aquarium, il est grégaire et sociable. Il faut cependant lui prévoir une eau de conservation dont le pH est entre 6 et 7,5.

Le poisson xipho

Communément appelé porte-épée ou encore xipho, ce poisson de nom scientifique est Xiphophorus helleri supporte des températures pouvant atteindre 16°C. De la famille des Pœciliidés, l’animal peut se reproduire dans un biotope où les conditions sont plus rudes (entre 25 et 28°C pour un pH supérieur à 7).

Le poisson chanda ranga (Perche de verre)

De la famille des Centropomidés, ce poisson vit en Thaïlande, en Inde méridionale et en Birmanie. Il évolue dans les eaux légèrement salées et neutres dont la température peut atteindre les 22°C. Il cohabite aisément avec d’autres espèces calmes. De son nom scientifique Parambassis ranga, il est très apprécié en aquariophilie à cause de son corps entièrement transparent qui laisse voir ses organes.

Le poisson grand danio

Danio malabaricus, communément appelé grand danio est un poisson d’eau froide qui vit dans des eaux dont la température peut baisser jusqu’à 20°C. Pour la conserver, il faut prévoir un aquarium spacieux. Pour sa reproduction, on s’assure cependant que l’eau est à 26°C. Ainsi, après la ponte, les alevins peuvent s’éclore en seulement 36 heures pour devenir aussitôt autonomes.

Le characidé à nageoires rouges

Le characidé à nageoires rouges est un poisson qui supporte des eaux froides d’une température de 20°C. Originaire de l’Argentine, son nom scientifique est Aphyocharax rybripinnis et il peut vivre jusqu’à 10 ans. Importé en Europe en 1906, il gagne rapidement de nombreux aquariums. D’une longueur de 5 cm, le spécimen est svelte et présente une couleur vert argenté. Il vit en harmonie avec ses congénères et développe de bonnes relations avec d’autres espèces.

 

La perche pygmée

Vivant au sud des États-Unis, la Perche pygmée est une espèce qui supporte des températures pouvant varier de 25°C à 18°C. Son nom scientifique est Mesogonistius chaetodon, et il ne prend pas soin de ses progénitures. Les mâles ont tendance à s’imposer à leurs congénères. Leurs alevins deviennent autonomes dès leur naissance, et ils se nourrissent d’organismes vivants. Les aquariophiles aiment cette espèce pour ses jolies couleurs.

La jordanelle

La jordanelle dont le nom scientifique est Jordanella floridae est un poisson d’eau froide vivant au Yucatan et en Floride. De la famille des Cyprinodontidés, elle fut introduite en Europe en 1914. Elle n’est pas exigeante en ce qui concerne l’alimentation et supporte des températures pouvant baisser jusqu’à 18°C.

Le pomotis à bandes noires

De la famille des Centrarchidés, le pomotis à bandes noires est une espèce qui vit au Nord-Est des États-Unis. Poisson d’eau froide, on l’élève en aquarium dans une eau ayant pour température 18°C. Pour son alimentation, il est friand des nourritures vivantes. Pour la reproduction, il faut prévoir à l’animal une eau de 22°C. Ainsi, le mâle creuse un trou pour que la femelle y dépose ses œufs. Après cela, on retire cette dernière de l’aquarium pour que le mâle puisse couver les œufs. Il effectue cette tâche à jeun sur toute la période.

Le poisson guppy

De son nom scientifique Poecilia reticulata, le guppy est un poisson d’eau froide très apprécié par les aquariophiles. Très gourmand, ce poisson est un ovovivipare dont le mâle est moins gros que la femelle, mais plus coloré que cette dernière. Introduit en Europe en 1907, ce spécimen est reconnu pour sa capacité à dévorer les larves de moustique. On l’élève dans des aquariums plantés assez grands, car l’espèce se multiplie très rapidement. Il est conseillé de prévoir pour trois femelles, un mâle dans une eau dont la température avoisine 20°C.

Le poisson néon bleu

Le poisson néon bleu scientifiquement appelé Paracheirodon innesi est une espèce généralement réservée aux aquariophiles expérimentés. En effet, il s’agit d’un poisson qui nécessite beaucoup d’attention. Si ses besoins ne sont pas satisfaits, l’animal tombe très vite malade. Il s’adapte à une eau dont la température se situe entre18 et 24 °C pour un pH de 6 ou 7. Ce Characidé se distingue par une palette de couleurs « électriques » qui offre un rendu unique à l’aquarium. On lui reconnaît d’autres pseudonymes comme :

  • Tétra bleu ;
  • Cardinal ;
  • Néon tétra…

 

Le poisson acara bleu

De son nom scientifique Andinoacara pulcher, le poisson acara bleu est une espèce d’eau froide recommandée aux aquariophiles novices. Il s’agit d’un spécimen de la famille des Cichlidés peu exigeant quant à la qualité d’eau. Il sait s’adapter très facilement à l’eau de robinet et ses progénitures sont souvent composées de très beaux alevins aux nuances grises. Il peut vivre dans une eau dont la température se situe entre 18 et 26°C.

Le poisson paradis

Unicode

Pouvant vivre dans des eaux dont la température varie entre 16 à 25 °c, le poisson paradis scientifiquement appelé Macropodus opercularis séduit bon nombre d’aquariophiles. Il s’agit d’un Osphronemidé de Chine introduit dans de nombreux cours d’eau pour contrôler les épidémies de paludisme à l’instar des guppys. Poisson d’eau froide, il fut aussi le premier à être importé dans un but exclusivement aquariophile.

Les autres poissons d’eau froide

Il est évident que l’univers des poissons d’eau froide est assez bien peuplé. Outre les races ci-dessus citées, il existe une multitude d’autres. On distingue par exemple les espèces suivantes :

  • L’Otocinclus ;
  • Le Tétra aveugle ;
  • Le Nez rouge birman ;
  • Le Néon du pauvre ;
  • Le Barbus Crayon ;
  • Le Danio léopard ;
  • Le Gobie du désert ;
  • Le Cap Lopez ;
  • Le Rasbora émeraude ;
  • Le Barbus à ocelles ;
  • Le Killi d’Amiet ;
  • La Loche ponctuée ;
  • Le Poisson moustique ;
  • Le Néon rose ;
  • Le Tétra de Buenos Aires ;
  • Le Platy;
  • Le Loche léopard ;
  • Le Tétra fantôme rouge…

Que retenir de ce guide complet sur les poissons d’eau froide pour aquarium ? Les poissons d’eau froide pour aquarium existent en nombre pléthorique. Si certains sont faciles à élever en aquarium, d’autres sont plus exigeants. Il est donc important de bien connaître l’espèce d’eau froide qu’on peut élever avant de se lancer.

1 COMMENTAIRE

  1. Merci pour cette page.

    Quelques conseils pour les débutants dans la grande famille des poissons ‘rouges’:

    SVP pas de bocal ! c’est une torture pour ses habitants. (Interdit dans certains pays).
    Changement d’eau partiel régulier et système de filtration obligatoire (gros pollueur)

    Pas de surpopulation.

    Attention aux conseils des vendeurs en animalerie, préférez un spécialiste.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here