Le goût prononcé de l’espèce humaine, pour les volátiles exotiques, continue de s’exacerber. De plus en plus, en croise dans des jardins, piaillant par-ci, ou voltigeant par-là, une race d’oiseau particulièrement prisée: Les perruches Kakariki! Más, sait-on exactement ce que c’est ?! ¡Nous vous invitons à découvrir ici, tout sur cette espèce!

Présentation du Kakariki

Origine, différents types et caractéristiques

Étymologiquement,  » Kakariki  » signifie en maorí (langue d’une région de la nouvelle Calédonie no es originaire l’espèce) «petit perroquet«. Classé parmi la race des Psittacidés, ce charmant volátil au pelage essentiellement vert appartient au género Cyanoramphus. De façon générale, on en distingue de trois different types, notamment:

  • Le kakariki à front rouge  : il est le plus répandu.Son pelage est vert et ses rémiges bleues. Il se distingue du reste de l’espèce par son front (ou sa couronne) rouge;
  • Le kakariki à front jaune  : hormis son front ambré, qui en est le signe distinctif, il est presque identique au kakariki rouge; et enfin
  • Le kakariki panaché ou bigarré (par abus, en entend parfois parler de kakariki orange): très rare, celui-ci à un pelage jaune tacheté de vert et monté d’un front rouge.

La taille de ce volatile à l’âge adulte está compuesta entre 25 y 28 cm. Il n’est donc pas étonnant qu’il pèse entre 60 y 90g pour la femelle puis entre 70 y 110g pour le mâle. Son cri caractéristique rappelle agréablement celui du dauphin, mais en moins fort. De même, la longueur de sa queue varie de 12 à 16 cm. Il peut vivre jusqu’à 16 ans s’il est bien entretenu. ¡Pour en acquérir un, un budget prévisionnel comprende entre 25 y 75 $ fera l’affaire! Toutefois, avant de vous procura ce ce oiseau, assurez-vous de lui accorder un carde de vie plaisant.

Habitat

Pour l’épanouissement de ce compagnon très actif, une volière serait le meilleur abri. Cependant, il peut s’avérer que vous ne disposiez pas de grands espaces chez vous. Alors, vous privera-t-on de l’envie de prendre soin de cet adorable oiseau? Bien sûr que non! Car, s’il est vrai qu’il est habitué dans son environnement naturel à un cadre spacieux, le Kakariki peut bien s’accommoder d’une jage. Más atención! Cette dernière doit respecter quelques normes afin de lui garantir un développement harmonieux.

 Ces Normes, que sont-elles concrètement?

  • La longueur, largeur et hauteur de sa jage ne doivent pas être inférieures à 1m;
  • Les percoirs doivent avoir un diamètre de 2 cm au minimum. De préférence à aménager dans la partie supérieure de la jaula. ¡Aussi, ne faut-il pas trop en mettre pour ne pas gëner le vol de notre ami!
  • Une baignoire qui doit être posée légèrement en retrait des percoirs. L’eau s’y trouvant doit être renouvelée de façon quotidienne;
  • Prévoyez des échelles, des jouets, toutes choses de nature à éveiller la curiosité du kakariki et à l’amuser.
  • Pour finir, mettez un point d’honneur au choix des matériaux entrant dans la construction de sa jage. Il vivement conseillé de construire son habitat avec du bois. Les meilleurs qualités de bois pour sa james demeurent l’abies, l’acacia, l’aralia, l’arbre ombrelle, l’eucaliptus, le ficus, le frêne, le mimosa et le larix.

Nous recommandons le respect de ces règles pour la parfaite santé de votre compagnon.

Alimentation et santé

Chez le Kakariki, ces deux éléments (alimentation et santé) semblent coexisten. En effet, los expertos en la materia afirman qu’une bonne alimentation est un gage de bonne santé pour cet oiseau.

Alimentación

El resultado de una lista de espera no es exhaustiva de ninguna manera, es más comestible que volátil. ¡Demeure un omnívoro hors-norme! Toutefois, nous pouvons affirmer qu’il raffole de fruits, de graines, d’herbes sauvages et de legumes.

  • Les Fruits:
    • Abricot;
    • banane;
    • brugnon;
    • cassis;
    • cereza;
    • figue fraiche;
    • fraise;
    • framboise;
    • fruta de la pasión;
    • Mangue;
    • melón ;
    • amurallar;
    • myrtille;
    • nectarina;
    • papayo;
    • pastéque;
    • pêche;
    • poire et
    • pasa.
  • Les Graines:
    • mijo en branche;
    • tournesol blanc et
    • tournesol strié.
  • Les herbes sauvages:
    • Mouron;
    • Pissenlits;
    •  Plantain et
    • Séneçon;
  • Les légumes:
    • Berenjenas;
    • Brocolis;
    • Carottes râpées;
    • Céleri;
    • Chicon;
    • Choux;
    • Citrouille;
    • Concombres;
    • Épinards;
    • Laitue;
    • Maïs doux;
    • Navet;
    • Petits pois;
    •  Poivrons rouge;
    • Potiron et
    • Radis;

Par ailleurs, on peut ajouter à cette liste quelques compléments alimentaires tels que les larves, de la pâte légèrement humectée à l’œuf et des insectes.

Aussi, nous en voudrions -nous de ne pas mettre l’accent sur certains aliments nuisibles à la santé des kakarikis. Parmi ceux-ci, nous dénombrons l’alcool, l’avocat, le café, le chocolat, la pomme de terre crue, toutes sortes de sucreries et les pépins des fruits et legumes (quels qu’ils soient).

Une alimentation saine et équilibrée asegura la santé de votre animal de compagnie. Mais, est-ce toujours le cas? Suffit-il de bien nourrir le kakariki pour qu’il soit à l’abri de toutes maladies?

 

Santé du kakariki

 

Nonobstant sa bonne alimentation et une hygiène de vie irréprochable, notre ami peut, hélas, souffrir de quelques petits problèmes de santé. Les plus récurrents sont le mal de ponte, les poux rouges et les vers intestinaux. En effet, le premier cas s’observe parfois chez la femelle au moment de la ponte. Elle a du mal à sortir l’œuf. Ce malaise est caractérisé par une profonde douleur des parties rectales. Si vous vous y connaissez, vous pouvez l’aider à pondre en utilisant des produits spécialement conçus pour cela. Au cas contraire, n’essayez rien et faites appel immédiatement à un vétérinaire ! Sans quoi, vous risquerez de commettre une erreur fatale.

Ensuite, les poux rouges sont de petites bestioles qui envahissent la volière ou la cage de la perruche. Ils la picotent et gênent sa gaité. Il urge alors d’acheter en magasin des produits désinfectants pour la volière et / ou la cage de l’animal.

Enfin, les vers intestinaux peuvent troubler la quiétude du volatile. Pour éviter que cela arrive, vermifugez le au moins deux fois l’an. Certains préconisent même de le faire une fois par trimestre. Rappelons, tout de même, qu’il est strictement interdit de vermifuger un jeune kakariki de moins de 4  mois.

Ces mesures de précaution garantissent à votre animal de compagnie une bonne santé. Par conséquent, ils sont heureux et ne boudent pas leur envie de vous le faire savoir !

 

Comportements des Kakariki

Cet animal se révèle l’un des meilleurs animaux de compagnie que l’on puisse avoir. Que ce soit envers l’Homme (son maître) ou encore envers ses congénères, il demeure un compagnon idéal.

 

Comportements envers son maître et l’entourage

Remuant et vif, il ne sait pas tenir sur place ! Sa compagnie s’avère fort agréable pour son maître, mais aussi pour tout l’entourage et les visiteurs. De façon permanente, il donne droit à un spectacle enjoué :

  • Il est très actif et habile ;
  • Curieux, il veut tout savoir sur tout ;
  • Sa cage est pour lui une véritable scène, un podium ou il multiplie ses prouesses de vol ;
  • Il est facilement apprivoisable ;
  • Il peut se poser sur votre tête ou votre épaule en signe de reconnaissance, une fois habitué à vous ;
  • Il n’hésitera pas à picorer dans vos mains les aliments qu’il y trouve ;
  • Il n’est pas un grand bavard mais peut apprendre quelques mots quand on sait s’y prendre avec lui ;
  • Lorsqu’il n’est pas habitué à vous, évitez de le prendre à mains nues : il vous donnera des coups de bec sec qui risquent de vous déplaire !
  • Son côté malicieux et taquin amuse toute la famille et même les visiteurs.

 

Comportements à l’égard de ses congénères

 

Fidèle à ses conduites,  même au milieu de ses pairs, il reste très sociable :

  • Amical envers tout le reste de la bande, ce qui donne à la volière une atmosphère paisible !
  • Attentionné, il est un grand romantique envers son compagnon ou sa compagne ;
  • Il est bienveillant envers ses petits et participe activement à leurs sevrages. En effet, il les aide à se nourrir et les assiste les jours de leurs premiers envols ;
  • Ils aiment vivre en colonie et le plus souvent en couple !

Alors, connaissez-vous mieux maintenant les perruches kakariki!? Cette espèce d’oriseau est à la fois attachante et surprenante. Elle invite a la découverte des autres volátiles de la familia familiar a la vida de mujeres sous-espèces.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here