Tout d’abord, il faut savoir que les chats sont des félins domestiqués. Ils conservent donc un côté très instinctif et sauvage qu’il faut prendre en compte pour les comprendre au mieux. Pour bien communiquer avec votre chat, il vous faudra faire preuve d’une bonne dose de patience !

Comprendre son animal

Pour mieux répondre à leurs besoins, il est important de comprendre un chat qui miaule, ou utilise d’autres signaux pour communiquer avec vous. Des mouvements du corps aux ronronnements passant par les miaulements, votre chat s’exprime. Peur, colère, affection, irritation, souffrance, à vous de décrypter son message et le satisfaire en conséquence. Bien entendu, tous les chats ne s’expriment pas de la même manière en raison de l’âge, l’environnement, le mode de vie l’éducation et d’autres facteurs.

Prêtez attention à ses miaulements

Quoiqu’ils n’en utilisent presque pas pour communiquer entre eux, des scientifiques ont démontré que les chats ont développé toute une gamme de miaulements pour communiquer avec les humains. Ainsi, prenez la peine de distinguer les miaulements de votre compagnon avant de les interpréter. Un long miaulement exprime un besoin, et un miaulement court et de force moyenne suit une demande, le plus souvent liée à la nourriture. Lorsque le miaulement est prolongé et bas, attention. Il s’agit d’un signe de colère, d’attaque, d’agressivité.

Observez son langage corporel

Votre chat vous exprime de l’affection lorsqu’il vous regarde dans les yeux tout en faisant un long et lent battement de paupières. S’il se roule sur le dos, sachez qu’il est content ou veut s’amuser, caressez-lui le ventre et faites-lui des papouilles. Si votre compagnon s’approche de vous la queue levée et l’extrémité légèrement inclinée, c’est une manière de vous souhaiter la bienvenue et de vous dire qu’il est heureux de vous voir. Il incline aussi ses oreilles vers l’avant lorsqu’il est en confiance. Par contre, lorsque vous remarquez son pelage dressé ou sa queue entre les jambes, cela signifie que votre chat est mal à l’aise, anxieux ou qu’il a peur. Dressé sur ses pattes, comprenez qu’il est sur la défensive. S’il est énervé, il peut attaquer alors laissez le se calmer. Son dos arqué et ses oreilles dirigées vers l’arrière vous montrent également qu’il est irrité. Lorsqu’il remue la queue, sachez qu’il n’est pas content du tout. Le fait qu’il s’enroule sur lui même est aussi considéré comme signe de joie.

Regardez ses yeux

Ses yeux et son regard traduisent aussi ses émotions. Les yeux grand ouverts traduisent une forte concentration de la part de votre chat, sur ce qu’il cherche à comprendre ou observer. Lorsque ses pupilles sont dilatées, c’est une émotion assez forte, bonne ou mauvaise. Cela peut tout aussi bien être la faim qui le tenaille. Lorsqu’elles sont rétrécies, il est en état de défense.

Laissez votre chat ronronner

Il est reconnu que le chat ronronne lorsqu’il est heureux. C’est le cas lorsqu’il se trouve sur vos genoux, dans vos bras ou lorsque les petits tètent leur mère. Cependant, le ronronnement peut exprimer un état de stress assez éprouvant. Votre chat ronronne aussi lorsqu’il est chez le vétérinaire ou lors de la mise bas. Ce ne sont clairement pas des parties de jeu pour lui, il veut se rassurer, s’assurer que vous ne le laissez pas, ou essaie de gérer la douleur.

Éduquez votre chat

Apprenez à lui répondre, apprenez-lui à vous obéir. Servez-vous d’un ton légèrement plus élevé pour exprimer votre contentement ou au contraire, un ton plus bas lorsque vous n’êtes pas content de lui. Utilisez le même mot pour une circonstance identique, et répétez-le plusieurs fois et le plus régulièrement possible.Veillez à utiliser des mots courts pour lui parler. Ne lui dites pas non tout en le flattant, cela peut le perturber. Soyez ferme avec lui, il comprendra qu’il y a des limites à ne pas franchir. Et surtout, ne vous lassez pas de vous répéter. S’il ne vous écoute pas, faites du bruit ou mouillez-le avec de l’eau, il s’en souviendra longtemps. Mais ne le frappez pas, ne lui criez pas dessus. Votre chat aura tendance à se rapprocher de vous pour des câlins si vous clignez lentement des yeux tout en le fixant. Cependant, fixer votre chat dans les yeux est une marque de menace pour le chat, faites donc attention quand vous avez affaire à un chat en colère. Lorsqu’il est agressif, adoptez une solution radicale : laissez-le quelques instants en l’air en le tenant par la peau du coup. Rassurez-vous, cela ne lui fait pas mal. Veillez tout de même à rester derrière lui pour qu’il ne croise pas votre regard et ne prenne appui sur vous. Donnez-lui de bonnes habitudes si vous voulez d’un chat propre. Habituez le par exemple à la litière, comme ça il ne fera pas ses besoins n’importe où dans votre maison. Préférez les litières larges et basses au détriment de celles restreintes et hautes. Grimper peut le fatiguer d’avance et les chats aiment avoir de l’espace. Et veillez à la propreté de la litière, nettoyez-la dès qu’il finit ses besoins.

Passez du temps avec lui

Prenez du temps pour votre chat, jouez avec lui, montrez-lui que vous tenez à lui. Cela vous aidera à mieux le cerner, à comprendre ses gestuelles et miaulements. Lorsque vous jouez avec lui, récompensez-le quand il atteint l’objectif. Appelez-le ensuite par moment pour lui donner une friandise, puis au fur et à mesure supprimez les friandises et remplacez-les par des paroles réconfortantes. Vous pouvez attirer son attention de temps en temps en miaulant comme lui. Faites preuve de gentillesse et persévérez jusqu’à ce qu’il ait appris le tour, et recommencez le lendemain. Veillez cependant à ne jamais gronder, punir ou frapper votre chat. Ce sera contre-productif, car les chats n’aiment pas du tout ressentir de la sévérité en excès.

Prenez soin de votre chat

Votre matou à aussi besoin d’entretien, soignez-le dès qu’il présente des signes anormaux en consultant votre vétérinaire. Faites-lui quotidiennement ses soins : brossage, coupe des ongles, nettoyage des dents et autres. Cependant, ne le brossez que dans le sens des poils, sinon il risque d’avoir mal ou de s’irriter. Faites attention à son alimentation, veillez à ce que sa gamelle soit toujours remplie, même la nuit. Ils aiment beaucoup avoir la liberté de manger quand cela leur chante, et surtout la nuit. Variez son alimentation dès le jeune âge, tout en lui fournissant ce dont il a besoin pour rester en bonne santé : lipides, protéines, sels minéraux, vitamines, et fibres. Hydratez-le en mettant à côté de sa gamelle une autre remplie d’eau.

Faites en sorte que votre chat se dépense suffisamment physiquement. Votre chat a besoin d’échanger avec vous, tant pour son mental que pour son physique. Trouvez-lui des jouets pour chats et profitez des moments de bain pour échanger avec lui. Vous pouvez lui faire plaisir en lui trouvant un espace de verdure personnel et clôturé.

Autres généralités sur les chats et leur bien-être

En guise de généralité, sachez que les chats possèdent des sens très développés, certaines cultures, à l’instar des Égyptiens, leur prêtent des pouvoirs surnaturels. Leur champ de vision est très large, en revanche il semblerait qu’ils ne perçoivent pas la couleur rouge. Leur ouïe est particulièrement développée. Il est reconnu qu’ils perçoivent des ultrasons dont la fréquence est nettement supérieure à celle de l’homme. Cependant, la surdité chez les chats blancs est due à un gène responsable de l’absence de pigment dans le poil qui paraît alors blanc.

Leur odorat développé leur permet de détecter la nourriture avariée et empoisonnée. Ils ont un sens du toucher bien développé également, leur indiquant la proximité d’obstacles même dans l’obscurité la plus profonde. Il leur permet également de délimiter leur territoire. S’agissant du goût, le centre gustatif des chats est situé à l’extrémité de leur langue, ce qui leur permet de goûter sans avaler. Ils sont sensibles à l’amer, au salé et à l’acide, mais non au sucré. Ils sont aussi intolérants au lactose.

Vous devriez garder votre chaton à l’intérieur jusqu’à six mois, histoire de l’habituer à la maison et qu’il sache où il vit. N’hésitez pas à voir un vétérinaire dès que votre chat présente des signes un peu anormaux. Soyez néanmoins sûrs que le problème ne vient pas de l’entretien de votre ami.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here