La caille de Chine représente une espèce particulière de volatile exotique. Cet oiseau terrestre impressionne par ses coloris assez remarquables. Il se révèle très sociable. Vous pouvez donc en apprivoiser sans difficulté. Découvrez ici les principales caractéristiques de la caille de Chine ainsi que les informations utiles pour son élevage.

Présentation de la caille de Chine

Connue sous la dénomination scientifique « Coturnix sinensis », la caille de Chine s’appelle également caille naine ou caille peinte. Elle appartient à l’ordre des galliformes et à la famille phasianidae. Membre de la sous-famille Perdicina, elle demeure la plus petite des cailles. D’une taille d’environ 12 cm, elle vit essentiellement au sol. Robuste, elle présente des pattes solides et se démarque par ses ailes courtes. Elle affiche des coloris variés selon le genre. Le mâle se distingue par un dos brun foncé. Vous retrouvez une magnifique couleur rousse au niveau de son ventre, du bas de la poitrine et du croupion. Vous apercevez du brun foncé sur son dos, son front, ses joues, son cou et ses flancs. Quant à la femelle, elle se révèle légèrement plus terne avec un dos brun foncé, un ventre clair et une poitrine brune striée. La caille de Chine possède un puissant bec. Elle s’en sert généralement pour gratter et fouiller le sol, à la recherche de son alimentation. Omnivore, cette espèce de volatile dispose d’une espérance de vie de trois ans en moyenne. En captivité, cela peut doubler. La caille de Chine pituite ou courcaille. Elle émet un sifflement plaintif ou mélodieux selon les circonstances.

Origine, différents types et caractéristiques de la caille de Chine

La caille de Chine provient de l’Asie. Elle se retrouve aujourd’hui au niveau d’une sphère géographique importante. Sa répartition couvre tout le Sud-est asiatique, la côte Est de l’Australie ainsi que la péninsule indienne. 10 sous-espèces différentes de caille de Chine existent. Ces volatiles connaissent également des mutations. Vous pouvez donc apercevoir des cailles de Chine avec des coloris inédits. Le mâle se distingue aussi de la femelle par une bavette blanche et noire. Cette dernière se situe en dessous du bec et parcourt la gorge ainsi que le haut de la poitrine. Ce signe particulier ne se retrouve pas chez les femelles.

Où acheter une caille de Chine ?

Très répandue, la caille de Chine reste disponible au niveau des animaleries. Sa valeur oscille entre 10 et 15 €. Mais, vous pouvez aussi l’acquérir auprès d’un éleveur local à un coût plus intéressant qui varie entre 5 et 8 €.

Élevage de la caille de Chine

Il concerne notamment son habitat, son alimentation, sa santé, son comportement et sa reproduction.

Habitat de la caille de Chine

La caille de Chine exige peu d’espace pour s’épanouir. La pratique recommande une grande volière pour son élevage. Prévoyez à l’intérieur des recoins discrets pour permettre à la femelle d’y pondre des œufs. Cela lui donne également la possibilité de les couver, à l’abri des regards et sans être importunée par les autres occupants. Une cage de 60 cm sur 40 cm et d’une hauteur de 40 cm conviendrait parfaitement, y compris pour un couple. Par contre, évitez de mettre plusieurs cailles de Chine ensemble. Elles se saliraient avec leurs fientes. Pensez à prévoir une baignoire dans un coin. Assurez-vous de changer cette eau quotidiennement.

Alimentation de la caille de Chine

Les cailles de Chine se nourrissent pratiquement de tout. Omnivores, elles mangent des graines, de la pâtée universelle, des insectes, de la verdure, du gritt, etc. Pour les choyer, vous pouvez leur offrir un épi de millet avec quelques insectes ou des graines germées. Vous avez également la possibilité de composer leur repas. Vous associez alors plusieurs graines comestibles à des pourcentages différents. Les aliments pour caille de Chine ne doivent pas comporter de produit antibiotique.

Santé de la caille de Chine

Une caille de Chine peut être victime des vers tels que les ascaris et les ténias. Cela se manifeste par une chute du taux de ponte et un appétit plus important. Parfois, l’infection parasitaire peut aussi entrainer une diarrhée chez votre volatile. Si vous relevez ces différents symptômes, contactez au plus vite un vétérinaire. Les poux blancs peuvent également gêner votre caille de Chine. La pratique recommande de les retirer et d’appliquer de la vaseline au niveau de la zone concernée. Si le problème persiste, recourez plutôt à un baume de soufre. Pour prévenir les infections de poux, aspergez le nichoir de votre volatile au moins une fois par semaine.

Parfois, les poux rouges peuvent s’en prendre à votre caille de Chine. Cette dernière affiche alors une certaine pâleur due à l’anémie. Ces bêtes ne s’observent que la nuit. Mais, ne vous inquiétez pas. Un spray anti poux rouges suffira pour les anéantir. Votre oiseau peut également subir une attaque des poux du nord. Dans ce cas, il présente des caroncules et une crête prise d’assaut par des croûtes. Grises ou noires, ces bestioles s’attroupent autour du cloaque. Un spray spécifique les débusque assez aisément. Ce volatile peut aussi souffrir d’autres maladies telles que :

  • la bronchite ;
  • l’aspergillose ;
  • la gale.

Élevez donc uniquement une caille de Chine vaccinée. Nettoyez régulièrement le plateau de fientes de votre oiseau pour l’empêcher de contracter l’aspergillose, une infection mortelle comme la maladie de Newcastle. Si vous remarquez une situation anormale chez votre volatile, contactez au plus vite un vétérinaire.

La reproduction de la caille de Chine

Elle s’opère de façon aisée en élevage artificiel. Par contre, vous éprouverez quelques difficultés lorsque votre oiseau se retrouve en liberté. Pour favoriser sa reproduction, achetez au minimum un couple. Puis, offrez-leur une volière assez vaste. Cela permettra à la caille de Chine femelle de s’isoler du reste de la troupe pour bien couver ses œufs. Si possible, confiez leurs œufs à une poule naine, à un pigeon ou à une colombe. L’incubation s’intervient en 16 ou 18 jours. Chaque oiseau pond environ 7 à 9 œufs. Généralement, une caille de Chine domestique fournit des œufs durant toute l’année. Après deux séries d’œufs, elle effectue une trêve de 48 heures. Toutefois, l’incubation naturelle reste rare.

Comportements de la caille de Chine

La caille de Chine demeure un animal assez convivial. Vous apprécierez sa compagnie. Cette dernière se montre assez dynamique. Elle reste un compagnon idéal de l’homme. De même, elle réclame la présence d’au moins un congénère.

Comportements envers son maître et l’entourage

La caille de Chine bouge énormément. Pleine de vie, elle court et saute pour attraper des mouches. Son puissant bec lui permet de gratter la litière à la quête des fourmis. Très confiante et gourmande, elle n’hésitera pas à venir picorer des graines dans votre main.

Comportements à l’égard de ses congénères

Les cailles de Chine adorent vivre en compagnie. Généralement, vous les retrouvez par groupe de 6 ou 7. Mais, vous pouvez également rencontrer une troupe de plus de 40 oiseaux. Monogame, la caille de Chine se cache avec son partenaire pendant la période de reproduction. Pour les élever, prenez de préférence un couple. En effet, cet animal déteste se retrouver seul. Isolé, un mâle émettra alors des cris plaintifs dans l’espoir d’attirer un compagnon.

Particularité de la caille de Chine

Une caille de Chine apeurée effectue souvent un terrible bond et vole sur quelques mètres avant de courir. Construisez donc son nichoir en prenant en compte ce facteur. Si vous l’installez dans une cage trop basse, votre oiseau pourra se blesser si elle prenait peur. La pratique recommande de mettre en place des mousses épaisses au plafond de sa loge. Une autre astuce consiste à exploiter un grillage souple pour réaliser la volière.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here