Le boa constrictor est une espèce de serpent non venimeux au corps massif. Ce gros serpent est souvent élevé en captivité par de nombreux passionnés à travers le monde. Il était autrefois nommé boa devin et il figure à ce jour sur la liste des espèces menacées. Ce serpent qui inspire une sacrée terreur chez bon nombre de personnes n’est cependant pas très dangereux. On peut d’ailleurs en faire un animal de compagnie. Découvrez dans ce guide tout ce qu’il faut savoir sur le boa constrictor.

Présentation du boa constrictor

Pour bien s’occuper d’un boa constrictor, il est impératif de bien connaître l’animal. Quelle est son origine ? Quelles sont les sous-espèces qui existent ? Les réponses à ces questions pourront vous permettre par exemple de connaître la taille maximum que pourra atteindre ce reptile.

Origine du boa constrictor

Le nom scientifique du boa constrictor se confond généralement à son nom commun. Dans le langage vernaculaire, on parle de boa constricteur. Il doit son nom à sa façon de tuer ses proies. De façon simple, il les enserre avec des anneaux qu’il forme avec son corps pour leur couper la circulation sanguine. D’après la littérature, ce serpent de la famille des boïdés trouve son origine à une époque qui précède la dérive des continents.

Alors petite de taille, le boa constrictor a évolué au fil des années pour arriver à sa stature actuelle. De nos jours, à l’état sauvage, on ne rencontre le boa constrictor que sur le continent américain. Outre au nord, au centre et au sud de l’Amérique, on le retrouve également sur certaines îles des Caraïbes. Les boas constrictors sont des espèces menacées actuellement pour des raisons de commerce illicite ou encore de déforestation. Ainsi, ils sont protégés par la convention de Washington en ses annexes I et II.

Les sous-espèces du boa constrictor

Le boa constrictor se décline en plusieurs sous-espèces. On distingue par exemple :

  • Boa constrictor amarali ;
  • Boa constrictor constrictor ;
  • Boa constrictor nebulosa ;
  • Boa constrictor occidentalis ;
  • Boa constrictor orophias ;
  • Boa constrictor ortonii…

De nombreuses autres sous-espèces ont été décrites. Cependant, plusieurs taxonomistes et herpétologistes ne les considèrent plus comme telles. Quelle que soit la sous-espèce considérée, le boa constrictor est un animal qui peut vivre de 20 à 40 ans.

Les caractéristiques du boa constrictor

Il est primordial de connaître les caractéristiques physiques et comportementales du boa constrictor. Ce sont des indications qui vous permettent d’identifier facilement le reptile. Mieux, vous pourrez appréhender sa nature et savoir comment il faut se comporter avec l’animal.

Caractéristiques concernant la taille et le poids de l’animal

La taille du boa constrictor varie selon plusieurs critères comme :

  • La sous-espèce ;
  • Le sexe ;
  • La localité ;
  • La disponibilité des proies adéquates.

Il faut noter que bien qu’il s’agit d’un gros serpent, sa taille reste modeste comparativement à celle d’autres serpents comme le python réticulé ou encore le python birman. Néanmoins, il mesure 30 cm à la naissance et grandit très rapidement. À l’âge adulte, il peut mesurer de 1,5 m à 4,2 m. Cependant, dans la majorité des cas, il ne dépasse pas les 3, 5 m. Sachez qu’à ce jour, il existe dans le zoo de San Diego un boa constrictor dont la taille fait 5,5 m.

On observe également un dimorphisme sexuel chez ce reptile. Les femelles sont généralement plus grandes en circonférence et en longueur que les mâles. De plus, la queue des mâles est généralement plus longue que celle des femelles. Cela leur permet de contenir les hémipénis et les épines pelviennes qu’ils utilisent pour stimuler la femelle lors de la copulation. Il faut noter qu’en captivité le développement de ces reptiles est plus prononcé que s’ils sont dans leur biotope naturel.

Poids et robe du boa constrictor ?

Le boa constrictor est un spécimen corsé qui peut peser jusqu’à 30 kg. Les femelles pèsent généralement entre 10 et 15 kg et les mâles pèsent encore moins. Bien que ce soit dans des cas rares, on a déjà enregistré de ces reptiles dont le poids dépasse les 45 kg. En ce qui concerne l’habillage des boas constrictors, il varie selon la localité de l’animal. Les couleurs sont plus éclatantes et foncées selon l’âge du spécimen. On retrouve principalement les teintes de l’écaillure suivantes chez le reptile :

  • Brun ;
  • Gris ;
  • Argent ;
  • Ocre ;
  • Marron…

En captivité, il est évident qu’on observe des couleurs plus vives et variées chez cet animal. C’est par exemple en captivité qu’on retrouve le plus de boas constrictors avec des troubles pigmentaires à l’instar de l’albinisme. Ils sont sélectionnés pour produire toutes sortes de combinaisons de couleurs. Dans la jungle, les couleurs de l’animal sont un de ses meilleurs atouts pour se camoufler. En effet, on constate une alternance des motifs sombres et clairs sur ses écailles, une disposition pratique pour se dissimuler.

Caractéristiques comportementales du reptile

Généralement, les boas constrictors sont connus comme étant des reptiles solitaires et ils n’interagissent avec aucun autre serpent. La seule forme d’interaction qu’on pourrait indiquer chez l’animal concerne le rapprochement entre le mâle et la femelle pour la copulation. Ils sont crépusculaires et nocturnes. Cependant, lorsque les températures nocturnes sont trop basses on peut les voir se prélasser dans la journée.

Aussi arboricoles que terrestres, ils peuvent grimper dans les arbres. Cependant, les plus âgés ne s’adonnent pas à cette pratique à cause de leur poids. Lorsqu’ils subodorent le danger, ils n’hésitent pas à mordre. Toutefois, cette morsure souvent douloureuse est rarement dangereuse pour les humains. Dans l’ensemble des boas constrictors connus, ce sont les spécimens de l’Amérique centrale qui sont les plus irascibles. Lorsque ces derniers se sentent en danger, ils sifflent fort et frappent à plusieurs reprises.

Habitat du boa constrictor

Dans la nature ou en captivité, les boas constrictors s’adaptent facilement à leur biotope. Ils couvrent une superficie assez grande de nos jours. De plus, leur habitat peut prendre différentes formes selon les réalités du milieu. Bien qu’ils soient terrestres et arboricoles, ils sont aussi à l’aise dans les milieux aquatiques à savoir :

  • Les mares ;
  • Les cours d’eau ;
  • Les estuaires ;
  • Les marais…

En général, ils se développent dans les forêts tropicales humides ainsi que dans des milieux arides. Cependant, la forêt tropicale reste leur milieu préféré pour plusieurs raisons :

  • La présence d’une humidité et d’une température idéales ;
  • La disponibilité d’une grande quantité de proies ;
  • La présence d’une protection naturelle contre les prédateurs.

Il faut noter qu’on retrouve également les boas constrictors dans les terriers de certains mammifères de taille moyenne. Ces terriers constituent pour eux de bons refuges pour se cacher des potentiels prédateurs. Par ailleurs, lorsqu’ils sont en captivité, il est important de leur aménager un terrarium en fonction de la sous-espèce à élever. Il faut qu’ils puissent se sentir dans un biotope proche de leur milieu naturel. L’acclimatation du vivarium doit se faire sur mesure surtout en ce qui concerne l’humidité, la température et le substrat. Disposer des branches et prévoir une petite flaque d’eau sont des détails qui seront bénéfiques pour votre serpent.

Alimentation et reproduction chez le boa constrictor

L’alimentation est importante chez le boa constrictor. Il faut prendre en considération son âge pour pouvoir le nourrir. Entre 3 et 4 ans, il devient sexuellement mature et il peut alors se reproduire.

De quoi se nourrit le boa constrictor ?

Le boa constrictor est un carnivore qui se nourrit généralement d’animaux de poids variables. En pratique, son alimentation prend en compte :

  • Les rongeurs ;
  • Les chauves-souris :
  • Les oiseaux ;
  • Les lézards ;
  • Les grands mammifères…

Lorsqu’il est jeune et en captivité, il faut lui offrir des proies de petite taille telles que les amphibiens ou encore les petites souris. Dans la nature, le boa constrictor est un reptile qui tend des embuscades à sa proie. Néanmoins, il est également connu pour effectuer des chasses actives. Il chasse généralement la nuit et consomme ses proies en entier. Ayant un métabolisme lent, le reptile met plusieurs jours pour digérer sa nourriture (une semaine ou plus). Après cette digestion, il peut rester sans manger pendant des semaines voire des mois.

Le mode de reproduction chez l’animal

L’accouplement chez le boa constrictor se fait généralement en période de pluie. Après la copulation, la gestation chez le reptile dure environ 4 mois et il peut porter jusqu’à 60 œufs. En tant qu’espèce ovovivipare, il ne pond pas des œufs. Il ne possède pas non plus de placenta. Les œufs s’éclosent dans les oviductes à l’intérieur de la femelle qui se charge de les expulser. À leur naissance, les jeunes serpents sont indépendants et se développent très rapidement.

Combien coûte un boa constrictor ?

Le prix du boa constrictor est variable en fonction de la sous-espèce qu’on désire acquérir. L’âge de l’animal est aussi un paramètre à prendre en compte. À titre indicatif, vous pouvez prévoir un budget entre 100 et 300 euros. Cependant, la pigmentation du reptile peut conduire à la flambée des prix. Pour acquérir un albinos par exemple, il faudra dépenser plus de 500 euros. Par ailleurs, il ne faut pas se limiter seulement au prix de l’animal. Son entretien en captivité a également un coût. Il faudra prendre en compte tous ces paramètres avant de se l’acquérir.

Que retenir de cet article sur le boa constrictor ? Espèce de serpent d’une taille très considérable, le boa constrictor est un reptile souvent maintenu et élevé en captivité. C’est un animal splendide à l’apparence variée. Il présente des caractéristiques spécifiques qui en font un animal de choix. Si vous souhaitez en acquérir un, il est conseillé de bien vous informer sur la sous-espèce choisie afin de pouvoir mieux l’élever.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here